Welcome to Whitworth

Après avoir écrit quelques articles  pour poser le cadre de mon départ, il est temps de faire une petite présentation de ma future ville et université (avec le peu d’informations dont je dispose à l’heure qu’il est).

Le 26 Aout prochain après un périple de 16H entre Marseille – Amsterdam et Seattle, j’arriverai dans la ville de Spokane pour entamer mon année avec 9h de décalage horaire. Spokane se trouve dans le Sud Est de l’état de Washington (Cote Nord Ouest) à la frontière de l’Idaho. Autant dire que niveau paysage cela va changer des calanques de Cassis ou du Cours Mirabeau.

Là où les choses se compliquent c’est pour le climat. 4 « vraies » saisons paraît-il, mais personnellement je ne comprends pas le délire du 9° le matin et 48° l’âpres midi (Je n’exagère même pas) en plein mois d’Aout. Enfin je ne vais pas me plaindre, apparemment le surnom du campus pendant l’hiver est « Le monde de Narnia ».

Bref, c’était mon point Evelyne Deliat, (ou Sebastien Folin si vous préférez)

Une fois arrivée, j’irai m’installer sur le campus de Whitworth University. Whitworth est une université privée, la grande différence avec une « State University » est le nombre d’étudiants sur le campus : 3 000 contre plus de 30 000 pour certaines université. L’avantage d’une école plus petite est le nombre d’élève par cours réduit et la relation administration / élève qui pour le peu que j’ai expérimenté est TRÈS différente de celle que nous avons en France (Je développerai ce point dans un article quand j’en saurai plus à ce sujet).

Autre particularité de Whitworth, il s’agit d’une école ayant des valeurs TRÈS catholiques, ce qui entraîne des situations pour le moins originales. Il n’existe quasiment pas de règles sur le campus sauf 3 :

  • No Alcohol & Drugs ( Pour les moins de 21 ans, les autres ne doivent pas être vue en état second sur le campus mais ont le droit de consommer et acheter sous certaines conditions).

Quelque chose me dit que la soirée seront bien différentes d’ici.

  • No Violence (Je ne vais pas me plaindre non plus)
  • No Sex. Sur ce dernier point qui parait plutôt surprenant car il s’agit d’un campus et non d’un pensionnat, je préfère vous traduire la partie du réglement en parlant car elle m’a bien fait sourire je dois dire.

« Il ne doit pas y avoir de cohabitation sur le campus. Nous entendons par cohabitation les rapports sexuels génitaux en-dehors du cadre du mariage et/ou deux personnes passant une nuit ensemble s’ils sont en couple ou en relation sexuelle (Autrement dit un plan cul). Nous croyons que la relation sexuelle doit être comprise et expérimentée dans un contexte de connaissance mutuelle et d’une union sur la durée que nous appellons mariage. Nous croyons aussi que cette union doit être faite dans une relation entre un homme et une femme (hétérosexuelle et monogame). Ces croyances sont basées sur notre compréhension de ce que Dieu veut pour notre vie sexuelle. (…). Notre intention avec cette règle est d’encourager les membres de la communauté de Whitworth University à se réserver pour le mariage. Ce règlement s’appliquera aussi aux personnes passant du temps ensemble pendant la nuit et qui dorment ensemble. »

Je me demande bien comment une université peut contrôler les relations de plus de  3000 étudiants aux hormones en ébullition vivant ensemble sur un campus.

Enfin, en hommage à ces « Big Three » (ils les appellent ainsi), les étudiants se transmettent depuis des années les « Little Three » qui sont les 3 actions à accomplir avant de quitter Whitworth. Pour le coup cela peut être un peu inquiétant étonnant :

  • Ramasser une Pine de pin vierge. C’est à dire l’attraper avant qu’elle ne touche le sol. J’imagine déjà les étudiants en train d’attendre sous les arbres qu’un miracle arrive.
  • Se prendre un Freezbee dans la tête. (Si on pourrait éviter cette partie ça serait sympas aussi).
  • Se marier avant le printemps (Tu m’étonnes après 4 ans d’abstinence).

À ce rythme là je reviens l’année prochaine mariée avec un gosse (MON DIEU SVP PAS ÇA).

Comme on dit il faut savoir s’adapter lors des échanges aux différences de culture et à coté de ça l’université est connue pour sa trés bonne ambiance.

J’éviterai juste de leur lancer une hymne des TC si je ne veux pas me faire virer.

Voilà pour la présentation des lieux, les jours passent et le grand départ ce rapproche, j’attend toujours mon affectation pour mon housing, le bureau cherchant à nous mettre dans la résidence la plus adaptée à notre cas (Distance avec les lieux de cours, choix du colloc etc).

J-23 Whitworth I’m coming

Je vous laisse en cadeau le rap sur l’université, je dois dire qu’ils sont plutôt forts.

PS : L’équipe de sport s’appelle les Pirates d’où la chanson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s