Archives du mot-clé programme

Spring Break 2015 : Feedback

Voilà plus d’un mois que je n’ai rien posté sur le blog, mais je dois avouer que la fin du semestre est assez chargée.

Il y a maintenant 3 semaines que je suis revenue de mon Spring Break qui est définitivement l’un des moments les plus marquant de cette année américaine.

Vous trouverez dans la playlist ci dessous l’ensemble des vidéos du séjour :

Je vous avez déjà expliqué rapidement le déroulement du séjour dans cet article, je vais donc juste faire un rapide retour d’experience sur les 3 lieux que nous avons eu la chance de visiter.

– Las Vegas

Ce qui frappe en premier quand on se rend à Las Vegas, c’est que pendant des heures on traverse le désert avec RIEN du tout aux alentours puis soudain on tombe sur cette ville gigantesque et unique. Vegas est définitivement un autre monde et Vegas peut vous happer en un rien de temps. C’est un monde d’opulence où tout se joue à celui qui aura la plus grosse voiture et celle qui aura la jupe la plus courte.

Nous sommes restées à Vegas pendant presque 2 jours (Nous sommes arrivées à 15h le lundi, avons passé la journée du mardi au Grand Canyon puis nous avons quitté la ville le lendemain matin). Chaque hotel, chaque centre commercial semble sans fin. Les complexes sont immenses et on peut s’y perdre très vite. Le temps passe à une vitesse folle. La vie nocturne est évidemment très riche. Entre les casinos, les shows et les innombrables night club, la ville ne s’arrête jamais.

Nous avons passé de très bons moments mais je pense que deux ou trois jours à Vegas reste la bonne durée. Vous risquez de repartir ruiné si vous y restez plus longtemps ou juste vous évanouir d’épuisement.

– Le Grand Canyon

5 heures de route en ayant dormi 40 minutes pendant la nuit, nous sommes restées 45 minutes au Grand Canyon du Sud puis nous sommes reparties pour nos 5 heures de route. La vue est à couper le souffle et si je devais refaire tout cette route je la referais mille fois tant le spectacle pour les yeux est extraordinaire.

10801847_10206865809902770_5040285665293971916_n
Quand tes rêves se réalisent

– Los Angeles

Après plusieurs jours sans s’arrêter, notre retour à Los Angeles était plus que bienvenue. Notre auberge de jeunesse était super bien placée (un bloc de l’océan et un bloc de l’avenue commerçante) à Santa Monica. L.A est une ville GIGANTESQUE (2nd plus grande ville des US après NY). Chaque district est une ville. Par exemple pour aller de Santa Monica jusqu’à Hollywood, il faut compter entre 20 et 30 minutes de taxi (sans compter les embouteillages). Le quartier de Santa Monica est très agréable, les bâtiments sont de taille réduite, la brise maritime rafraichie la chaleur printanière et les gens sont très « chill ». Vous trouverez des tonnes de salad bar, smoothie bar, juice bar et autres spot « healthy ». Je n’ai par contre pas aimé le quartier d’Hollywood, bondé de touriste, en travaux et avec un cocktail pots d’échappement / chaleur intense.

Nous avons eu la chance un soir d’aller dans un des night club « en vue » de la ville, « caché » dans un motel et marqué d’un esprit « prohibition ».

IMG_8663

– Universal Studios

La sortie idéale pour conclure cette semaine de rêve.

Dans un autre sujet, aujourd’hui cela fait 1 ans jour pour jour que je suis partie faire mon stage en Espagne à Alicante. vous pouvez retrouver les articles ici. Le temps passe incroyablement vite. Dans 4 semaines je serai de retour définitivement en France. Je ferai surement un article pour aborder ce sujet.

11090331_344847729042662_3834470746507926718_n

À bientôt,

JAN TERM 2015 @ Whitworth University (vidéo)

On se retrouve aujourd’hui avec une nouvelle vidéo et un petit article sur le Jan Term.

Mais qu’est ce que c’est ?

Le Jan Term est une période de 3 semaines en Janvier durant laquelle les élèves peuvent choisir entre 1 et 2 classes. La plupart des classes sont des modules de 3 heures du Lundi au Vendredi et permettent de gagner 3 crédits d’étude (ce qui est énorme). Mais il ne s’agit pas de classes « classiques ». C’est ainsi que j’ai des amis qui font du dessin ou construisent des masques de théâtre ou regardent des films d’horreur pour analyser les rôles des méchants dans le cinéma. Ensuite il y a les modules « sports » qui rapportent 1 crédit. Vous pouvez combiner ce module avec une autre classe ou rester avec 1 seul crédit. Ainsi vous pouvez pratiquer le yoga, le patin à glace, de la fitness, du ski ou du snowboard et j’en passe.

Pour ma part ma période de Janvier a été consacrée à mes cours de snowboard le Mardi et le Vendredi situés à 1h30 de bus de notre université. 2 jours de cours sur 7 la reprise en Février va être DURE. Nous sommes 50 élèves répartis entre le ski et le snowboard sur 4 niveaux différents (1ère fois, débutant, normal, avancé). Nous sommes seulement 3 dans mon cours de débutant ce qui m’a vraiment aidé à progresser.

Du fait de notre emploi du temps (très) léger, je dois dire que cette période a été très reposante et la plupart des gens aiment juste se relaxer chez les uns et les autres ou en profiter pour faire de nouvelles activités.

Je vous laisse en voir en voir un peu plus dans la vidéo,

À bientôt

BACK TO SCHOOL 2014

J’espère que vous avez tous passé une bonne rentrée scolaire !

Ici, après l’arrivée des freshman, nous avons pu découvrir les 3 jours de « TRADIATION » (mélange de « Orientation » et « Tradition »). Mais de quoi s’agit-il ?

Whitworth n’a pas de Greek Life à proprement dit (système des sonorités et fraternités typiques des films américains) mais la vie dans les dortoirs (surtout MacMillan qui est le plus ancien dortoir de Whitworth et n’est composé que de garçon) s’en rapproche beaucoup. C’est pourquoi, les premières années passent un rite de passage durant 3 jours (ils n’y sont pas obligés). voici ce que Warren (mon hall) avait préparé :

Premier soir :

Filles et garçons sont séparés, nous partons de notre côté en courant jusqu’au terrain de sport. Là, on nous remet des bracelets. Un rouge et un blanc. Il faut écrire ces peurs sur le rouge, ces espoirs sur le blanc (Vous ai-je déjà dit que les filles sont ULTRA nianian en première année ?). Après nous formons des colonnes et nous devons apprendre nos chants de dortoir (Warren ! What What ?? Ouuuh), s’en suit un discours de l’ensemble de l’équipe leadership féminine du hall, sur l’histoire de Warren Hall et de son importance. on nous distribue ensuite des cravates que nous sommes censées porter pendant les trois jours de tradiation avec deux couettes pour être reconnaissables sur le campus comme des « Warren Girl ». Il nous est expliqué qu’à la fin de ces trois jours nous aurons un surnom. On repart ensuite en courant dans le dortoir et j’en profite pour m’éclipser de cette foule de jeunes filles sur-excitées, me donnant l’impression d’être leur grand mère. C’est ainsi que ma tradition a duré 30 minutes au lieu de 3 jours, mais n’étant pas une freshman cela n’avait pas vraiment d’intérêt.

Deuxième soir :

Toute la journée, les équipes de chaque hall ont travaillé pour monter un spectacle pour le Yell off. Cet événement rassemble l’ensemble des participants à la tradition, et les spectateurs sont les étudiants plus âgés. Des vidéos seront disponibles sur la chaîne. En gros chaque dortoir impose son identité face aux autres.

Troisième et dernier soir 

Cette fois ci, le spectacle est monté uniquement par les freshman sans l’aide de leur équipe de leadership. Ils laissent libre cours à leur imagination, et sont jugés par un jury composé en partie du président (ou Rock Star on ne sait plus trop) Beck Taylor.

Beck Taylor, Rock Star / Idole / Ami des élèves de Whitworth University

C’est ainsi que notre première semaine d’intégration a pris fin, avant le début des cours.

 

En tant qu’étudiante internationale, j’ai un emploi de temps assez léger avec environ 15 heures de cours par semaine. Chaque classe est différente, les étudiants sont libres de leur choix. En journalisme j’ai un étudiant dont la major (principal sujet de cours) est Kynésiologie par exemple ! On peut se retrouver avec aussi bien des seniors que des freshman dans la même classe !

J’ai eu la chance de pouvoir choisir l’ensemble des cours que je voulais parmi la liste de cours dispensés à Whitworth. Voici donc mes matières pour ce semestre :

Writing for Mass Media ( Cours d’introduction au journalisme très utile pour apprendre à écrire correctement en communication)

Publicity and public Relations (C’est en faite le cours qui suit normalement celui d’écriture, tant pis je fais les deux en même temps.)

Ces deux cours demandent pas mal de travail à la maison. j’ai par exemple du écrire un article de 300 mots sur mon camarade de classe à qui j’avais posé 5 questions lors du cours (En comptant son accent très marqué qui m’a fait comprendre 50% de ce qu’il disait). Pour le cours de PR, nous allons devoir imaginer nos propres plans de communication et relations publique de A à Z. Autant dire que cela va être un véritable challenge de faire ça avec ma deuxième langue.

Marketing

Integrated Marketing and Communication

Ces deux matières se rapprochent de ce que je faisais à l’IUT à la différence que les américains ont une longueur d’avance et ont bien compris l’importance d’enseigner les l’impact des réseaux sociaux sur ce secteur. Par exemple au lieu de noter notre CV, notre prof va noter notre profil Linkedin afin d’améliorer son attractivité. Il est dommage qu’en France peu de prof osent passer ce cap là, ou du moins le faire entièrement.  Nous allons donc devoir créer des stratégies marketing une nouvelle fois de A-Z pour des entreprises fictives ou non.

 

Advanced Spanish Grammar throughout literature. 

Un cours d’espagnol, pour e moment le niveau ne me semble pas très élevé mais ce qui m’a frappé c’est que le prof ne parle pas une seule fois anglais, et les élèves parlent directement en espagnol même entre eux. En France, souvent le prof dit qu’il ne parlera qu’espagnol pendant l’année et se met à parler français 10 minutes après..

 

Pour le moment, j’ai eu l’ensemble de mes cours, mais nous en sommes restés aux présentations et à la lecture du programme. néanmoins, les profs sont tous ultras ouverts. Comme on nous l’a dit à la pré-orientation, ici le système n’est pas « L’élève doit apprendre » mais « le prof doit enseigner ». Nous pouvons les appeler par leur prénom, les inviter à prendre un café, remettre en cause leur parole etc. Il y a une relation d’égal à égal qui est agréable. Les classes sont de 20 élèves maximum, le matériel est neuf (Salle de pub entièrement équipée de Mac). Après quand on voit le prix que payent les étudiants il est normal que les matériel suive.

Autre choc, j’ai du dépensé plus de 600 dollars pour les livres de cours. J’en loue certains, d’autres sont des usés ou j’ai réussi à en trouver beaucoup moins chers en achetant direct  auprès des élèves (60 dollars au lieu de 170). Je me rends de plus en plus compte du coût des études universitaires en Amérique et de la chance que nous avons en tant qu’étudiant ISEP. Néanmoins, le prix des études permets d’offrir un cadre de vie idéal pour les étudiants. Les salles de classes sont agréables, la cantine scolaire offre un large choix de repas ( Vegan, grill, international, Bar a salade, Bar à sandwich, Starbuck, bar à smoothie et j’en passe), la salle de sport est moderne et accessible de 6h du matin à 23h le tout gratuitement. Il y a des espaces pour étudier dans tous les bâtiments, à moins que vous ne préfériez vous asseoir dans l’herbe ou dans un canapé du Mind & Heart Coffe. Je me surprends moi même à étudier sérieusement, chose qui n’était pas forcément le cas en France ( Même s’il est difficile de comparer les devoirs de l’IUT qui n’étaient que des travaux de groupes qui duraient un semestre à ceux de l’université où l’on retourne à un rythme de lycéen).

 

Je retourne à mes devoirs après une petite pause cardio,

 

À bientôt

Travel with ISEP #3 : Comment choisir son université ?

De retour pour un nouvel article « Travel with ISEP ». Dans l’article précédent de la série, j’ai abordé le calendrier du processus d’admission du programme.

L’étape la plus importante / intéressante / stressante / chiante est le choix de votre université. Je vous conseille de commencer à regarder les universités avant même de savoir si vous avez été sélectionné (cela vous motivera déjà) car vous n’aurez que peu de temps ensuite pour finaliser votre choix qui aura un impact important sur la suite de votre aventure. 

Voici donc un petit guide du choix de l’université :

  1. Jeter un oeil aux groupes d’université.

J’entend par là de prendre soin de sélectionné des universités ayant un niveau d’accès plus simple que d’autres. Vous trouverez dans le liens suivant l’ensemble des groupes

Une dizaine d’universités appartiennent au groupe « Most Competitive Site ». Ces universités sont les plus demandées (par les étudiants du monde entier). On y retrouve les universités de Californie, l’unique Université (College pour être plus juste) en Floride (Oooh Eckerd College tu m’auras fait rêver jusqu’au bout) dont le campus est tout simplement sur une plage (Vue sur la mer depuis ta chambre il y a pire). Seulement il est impossible de choisir plusieurs de ces universités dans tes voeux (chose peu judicieuse à faire sauf si tu as envie de te retrouver avec les universités complémentaires). Tu dois en choisir une et la mettre en première position sur ta liste et Inchallah tu l’auras.

Ensuite je te recommande de faire un mélange entre les autres groupes en privilégiant les universités qui t’attirent le plus, mais garde 2-3 universités de secours (Excellent chance of Placement).

2. Cerner ses attentes.

Avec 150 choix, tu peux aller quasiment de partout aux USA mais cela risque d’être long de te plonger dans le site de TOUTES les universités. C’est pourquoi, il est judicieux d’établir quelques critères de sélection.

– Plages / Montagnes / Champs ?

– Grandes villes / Petites Villes ?

– State University / College / Université privée ?

Pour ma part, j’avais choisis dans mon haut de liste les universités de l’état de Washington car je souhaitais partir dans de grands espaces et être proche des montagnes. La taille de la ville ne m’était pas importante car ayant moins de 21 ans je n’aurai pas pu profiter des sorties quoi qu’il en soit.

3. Faire une première liste.

Après avoir survolé les universités, je vous conseille de les noter sur une liste au fur et à mesure. cela sera très utile pour l’étape suivante.

4. Les avis sur internet.

Cette étape a été la plus utile et déterminante dans la sélection de mes universités. C’est ainsi que j’ai su que les universités proposées en Californie ou celle de NY n’étaient pas aussi bien que  ce que l’on pourrait penser.

Il serait bête de te retrouver dans un tel état lors de ton affectation.

Voici quelques sites SUPER utiles : StudentReviewsRateMyProfessor Collegeniche

5. Le choix final.

Après avoir fait votre tri grâce aux sites d’avis, aux visites sur le site internet (la partie « student life » est la plus importante à regarder) des universités, il est temps de faire votre choix final. ISEP essaie de placer les étudiants dans leur 4 premiers voeux, faites y donc très attention.

Prenez le temps de lire le règlement (ou une partie), cela vous évitera des surprises comme j’ai pu avoir en allant à Whitworth. Je n’avais pas vu que l »université était à ce point catholique.

ATTENTION : Pensez à vérifier que l’université que vous choisissez propose les cours que vous voulez. C’est bête mais lorsque vous devrez faire votre sélection de cours vous risquez d’avoir du mal à les choisir si seulement 2 cours vous plaisent. 

À bientôt

Welcome to Whitworth

Après avoir écrit quelques articles  pour poser le cadre de mon départ, il est temps de faire une petite présentation de ma future ville et université (avec le peu d’informations dont je dispose à l’heure qu’il est).

Le 26 Aout prochain après un périple de 16H entre Marseille – Amsterdam et Seattle, j’arriverai dans la ville de Spokane pour entamer mon année avec 9h de décalage horaire. Spokane se trouve dans le Sud Est de l’état de Washington (Cote Nord Ouest) à la frontière de l’Idaho. Autant dire que niveau paysage cela va changer des calanques de Cassis ou du Cours Mirabeau.

Là où les choses se compliquent c’est pour le climat. 4 « vraies » saisons paraît-il, mais personnellement je ne comprends pas le délire du 9° le matin et 48° l’âpres midi (Je n’exagère même pas) en plein mois d’Aout. Enfin je ne vais pas me plaindre, apparemment le surnom du campus pendant l’hiver est « Le monde de Narnia ».

Bref, c’était mon point Evelyne Deliat, (ou Sebastien Folin si vous préférez)

Une fois arrivée, j’irai m’installer sur le campus de Whitworth University. Whitworth est une université privée, la grande différence avec une « State University » est le nombre d’étudiants sur le campus : 3 000 contre plus de 30 000 pour certaines université. L’avantage d’une école plus petite est le nombre d’élève par cours réduit et la relation administration / élève qui pour le peu que j’ai expérimenté est TRÈS différente de celle que nous avons en France (Je développerai ce point dans un article quand j’en saurai plus à ce sujet).

Autre particularité de Whitworth, il s’agit d’une école ayant des valeurs TRÈS catholiques, ce qui entraîne des situations pour le moins originales. Il n’existe quasiment pas de règles sur le campus sauf 3 :

  • No Alcohol & Drugs ( Pour les moins de 21 ans, les autres ne doivent pas être vue en état second sur le campus mais ont le droit de consommer et acheter sous certaines conditions).

Quelque chose me dit que la soirée seront bien différentes d’ici.

  • No Violence (Je ne vais pas me plaindre non plus)
  • No Sex. Sur ce dernier point qui parait plutôt surprenant car il s’agit d’un campus et non d’un pensionnat, je préfère vous traduire la partie du réglement en parlant car elle m’a bien fait sourire je dois dire.

« Il ne doit pas y avoir de cohabitation sur le campus. Nous entendons par cohabitation les rapports sexuels génitaux en-dehors du cadre du mariage et/ou deux personnes passant une nuit ensemble s’ils sont en couple ou en relation sexuelle (Autrement dit un plan cul). Nous croyons que la relation sexuelle doit être comprise et expérimentée dans un contexte de connaissance mutuelle et d’une union sur la durée que nous appellons mariage. Nous croyons aussi que cette union doit être faite dans une relation entre un homme et une femme (hétérosexuelle et monogame). Ces croyances sont basées sur notre compréhension de ce que Dieu veut pour notre vie sexuelle. (…). Notre intention avec cette règle est d’encourager les membres de la communauté de Whitworth University à se réserver pour le mariage. Ce règlement s’appliquera aussi aux personnes passant du temps ensemble pendant la nuit et qui dorment ensemble. »

Je me demande bien comment une université peut contrôler les relations de plus de  3000 étudiants aux hormones en ébullition vivant ensemble sur un campus.

Enfin, en hommage à ces « Big Three » (ils les appellent ainsi), les étudiants se transmettent depuis des années les « Little Three » qui sont les 3 actions à accomplir avant de quitter Whitworth. Pour le coup cela peut être un peu inquiétant étonnant :

  • Ramasser une Pine de pin vierge. C’est à dire l’attraper avant qu’elle ne touche le sol. J’imagine déjà les étudiants en train d’attendre sous les arbres qu’un miracle arrive.
  • Se prendre un Freezbee dans la tête. (Si on pourrait éviter cette partie ça serait sympas aussi).
  • Se marier avant le printemps (Tu m’étonnes après 4 ans d’abstinence).

À ce rythme là je reviens l’année prochaine mariée avec un gosse (MON DIEU SVP PAS ÇA).

Comme on dit il faut savoir s’adapter lors des échanges aux différences de culture et à coté de ça l’université est connue pour sa trés bonne ambiance.

J’éviterai juste de leur lancer une hymne des TC si je ne veux pas me faire virer.

Voilà pour la présentation des lieux, les jours passent et le grand départ ce rapproche, j’attend toujours mon affectation pour mon housing, le bureau cherchant à nous mettre dans la résidence la plus adaptée à notre cas (Distance avec les lieux de cours, choix du colloc etc).

J-23 Whitworth I’m coming

Je vous laisse en cadeau le rap sur l’université, je dois dire qu’ils sont plutôt forts.

PS : L’équipe de sport s’appelle les Pirates d’où la chanson

Travel with Isep #2

Comme prévu je vous ai concocté un nouvel article dans la série « Travel with ISEP ».

Maintenant que je vous ai brièvement présenté le programme, que vous vous projetez déjà dans votre échange aux usa (ou pas), il est temps de vous expliquer le déroulement du processus d’admission.

Lorsque je partirai le 26 Août prochain, cela fera presque 11 mois que le projet ISEP aura commencé.  Voici un pseudo planning du déroulement des festivités (si on peut appeler ça comme ça).

ATTENTION : Le nombre de places dépend des accords de votre université avec ISEP et du nombre d’étudiants américains souhaitant venir étudier dans votre université. Pour l’année 2014-2015, il y avait une dizaine de places pour toute l’académie Aix-Marseille. Nous sommes 2 à partir dans l’ensemble des départements de l’IUT. Je vous recommande de tenter l’expérience si vous avez déjà un bon niveau en anglais, au pire des cas en cas d’échec, vous pourrez observer une amélioration de votre niveau en anglais grâce aux révisions du TOEFL. 

Septembre : Annonce du partenariat

Septembre >> Décembre : Préparation du TOEFL.

Le TOEFL est un test d’anglais d’une durée de 4h comportant une épreuve d’écrit, de compréhension orale, de compréhension écrite et d’un oral. Le but est d’évaluer la capacité de la personne à évoluer dans un contexte d’université (vous devrez comprendre des extraits de cours d’amphi, de conversation entre étudiants etc). Le TOEFL est la première barrière qui vous sépare de votre « Rêve Américain ». Noté sur 120 points, il vous faudra atteindre le score minimum de 80 pour espérer passer à l’étape suivante de l’admission.

/!/ Préparez vous à passer 3 mois en parlant TOEFL, rêvant TOEFL, mangeant TOEFL et à saouler l’ensemble de vos camarades (Les TC de l’année dernière comprendront). Mais il n’y a pas de secret pour ce test seul les révisions intensives vous donneront des chances de réussite. 

Décembre : Vous sortez la tête vidée de votre test du TOEFL. Vient  alors les 3 semaines interminables en attendant vos résultats fébrilement, en mettant à jour votre boite mail toutes les 2 secondes. Puis vient le fameux jour, où le mail avec vos résultats apparaît.

Si vous avez eu plus de 80 points, vous pourrez passer à l’étape suivante : Attendre les résultats des autres candidats (le premier tri se fait sur le score en anglais).

Janvier : Joie, vous avez été sélectionné, vous devez alors remplir un long dossier, réaliser vos voeux (Le processus est comme celui d’Admission Post-Bac, vous choisissez vos 10 universités, les classez par ordre de préférence). Il faut savoir que les universités sont réparties en plusieurs groupes, par rapport à la facilité d’y entrer ou non (Ratio d’élèves sortant / élèves entrant). Si vous rêvez de partir vous prélassé au bord de la mer en Floride votre chance de réussite est de 1%. (Mais l’espoir fait vivre).  Mais avec 150 universités aux USA vous trouverez votre bonheur. Il faut ensuite rédiger une lettre de motivation pour chaque université, choisir vos cours etc. Une fois le dossier envoyé, le processus sera TRÈS long.

Janvier >>> Mi-Avril : Vous devrez attendre désespérément le mail vous révélant votre affectation. ATTENTION, il arrive que vous ne soyez accepté dans aucun de vos voeux, ISEP vous enverra alors une liste de 10 universités complémentaires ayant des places.

Avril : Une fois votre mail reçu, votre coordinateur de votre université d’accueil prendra contact avec vous (ou pas). Et il sera temps de mettre en place les démarches pour votre visa, faire vos choix de cours définitifs etc. Ma coordinatrice à Whitworth est une personne très attentive et toujours disponible. Elle répond à mes mails en moins de 2h en général (si nous sommes dans le bon créneau horaire). Chose INIMAGINABLE en France avec la personne occupant le même poste.

Juin – Juillet :   VISA TIME.  Pour en savoir plus cliquez ici .

Août : C’est en général le mois du grand départ et du début de votre échange. Les départs s’effectuent entre début août et début septembre cela dépend de votre université. Pour ma part nous sommes ultra encadrés en tant qu’étudiants étrangers, nous avons une page Facebook qui nous permet de communiquer avec les responsables à l’étranger en cas de soucis. J’ai même eu une réunion virtuelle avec le chef d’établissement et les responsables des RI et les autres étudiants en échange. C’est l’un des avantages d’ISEP, on s’occupe de vous de A à Z (ce qui n’est pas forcément le cas en France hum-hum).

Voilà pour le déroulement de cette folle année, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

À bientôt

Le VISA J-1

Bonjour à tous,

L’étape la plus importe pour un étudiant partant en échange aux USA est de faire son VISA J-1 Sésame ouvrant les portes à votre American Dream pour toute personne partant en échange aux états-unis. Pour avoir réalisé les démarches récemment, je sais que le processus peut être laborieux. C’est pourquoi je profite de cet article pour faire un petit récapitulatif des documents et étapes à faire pour obtenir ce fameux VISA.

Étape 1 : Inscription en ligne

Il vous faut :

  • Passeport à jour
  • DS 2019 (document fournit par votre université d’accueil une fois accepté, récapitulant les grandes lignes de votre échange)
  • Payer la taxe SEVIS

Une fois l’inscription en ligne fini, vous pourrez obtenir un rendez-vous au consulat des États-Unis à Paris (à deux pas de la place de la Concorde). Et oui, il va falloir prévoir dans votre budget un séjour à la capitale. Vous pouvez faire un aller-retour dans la journée, mais prévoyez une heure de retour pas trop proche de votre rendez-vous (en cas de retard il serait dommage de louper votre train / avion / dromadaire). Vous devrez imprimer votre DS160

Étape 2 : Le Rendez-Vous

Il vous faut :

  • Une enveloppe chronopost
  • DS-2019
  • DS-160
  • Photos d’identité
  • Confirmation du paiement de la taxe SEVIS
  • Preuve du paiement en mandat compte

ISEP se chargera de vous aider dans vos démarches et vous donnera une liste encore plus complète.

3 jours après vous serez en fin titulaire du VISA J-1, conservez le précieusement lors de votre séjour.

À bientôt

Travel with Isep #1

On se retrouve aujourd’hui pour le premier article de la série « Travel with Isep ».  Je souhaite au travers de ces articles aider ceux qui en ont besoin à comprendre le fonctionnement de cet organisme ou à vous le faire découvrir.

On commence avec une présentation générale de ce programme d’échange.

Nom : ISEP – International Student Exchange Programs

Création : 1979

Accords : 300 Universités dans 50 pays.

Grâce à son large réseau d’universités, ISEP propose aux étudiants dont l’université participe au programme de partir en échange pour un semestre, une année ou un summer programme à l’étranger. Il existe plusieurs options de départ, je vais baser mes explications sur l’option ISEP EXCHANGE. 

Le principe :

Il y a échange d’étudiants entre deux universités. Chacun paye les frais de scolarité pour l’autre.

Avantages :

Le prix. En prenant mon exemple : Étudiante française, je paie mes frais de scolarité français tandis que l’étudiant américain paie les miens. Ils s’élèvent à $45000 à Whitworth University contre 400 euros environ pour mon université.

De plus, dans le cadre du programme ISEP, je paie 2500€ par semestre pour être logée (sur le campus avec les étudiants américains) et nourri (Mon meal plan me permet de manger à tous les repas 7j/7j dans le réfectoire principal du campus et je dispose en plus de $75 à dépenser dans les autres établissements de restauration on-campus tous les mois).

Enfin, alors que l’on demande à un étudiant étranger « classique » qui souhaite aller étudier aux USA de son plein grès, de disposer de la somme de 20 000 euros sur son compte en banque (si je ne me trompe pas), ISEP est sponsor de notre échange ce qui nous exclu de cette obligation.

Je vous retrouve dans un prochain article de la série « Travel with ISEP » pour plus d’informations sur le déroulement de votre départ avec ISEP.

En attendant vous pouvez visiter le site : http://www.isep.org

À bientôt.

27 Juillet 2014

La situation est toujours la même, une longue journée d’été où la chaleur nous empêche de sortir. Moi en train de me perdre dans l’immensité d’internet, en regardant des vidéos de chats .  Et puis soudain vient le moment où je me dis « Vas-y Léa fais un blog » (pour la 280754ème fois). 

Me voilà donc en train d’écrire cet article.

Bienvenue sur mon blog, je m’appelle Léa, j’ai 20 ans et je suis (ou plutôt j’étais) étudiante en DUT Techniques de Commercialisation. Cette année j’ai la chance grâce au programme ISEP de partir faire ma 3ème année aux USA le 26 Août prochain à Whitworth University, Spokane (WA).  Cet échange sera le sujet principal de ce blog en espérant aider ceux qui sont ou seront dans cette situation et pour garder un journal de bord à jour. Sachant que l’organisme nous demande de partager notre expérience via des blogs.

Je n’en rajoute pas plus, on verra bien par la suite.

 

Pssst : J’aime bien raconter ma vie sur des Blogs mais aussi en vidéo, je vous invite donc à jeter un oeil à ma chaine Youtube : LeaAroundTheWorld (Admirez l’originalité)  vous y trouverez des extraits de mon séjour en Espagne lors de mon stage de fin d’étude. et mes prochaines aventures aux USA

Je vous dis à bientôt.